Ce mardi 24 Septembre 2019, nous avons tenu notre rencontre hebdomadaire: Mardi de l’épanouissement.

Comme thème de ce mardi: « Rendre le Taxi-ville disponible et accessible à tous dans la ville de Cotonou et les autres grandes Ville.

Nous avons pendant plus d’une heure, échangé sur l’état actuel et la disponibilité de Taxi-ville.

Le constat est que le taxi-ville a considérablement diminuer par rapport à il y a sept environ. Aujourd’hui, les véhicules clendestins pillulent dans la ville au vue et au sue des autorités de notre pays. Dans ce constat, le CNSR, l’ANaTT et la Police Républicaine ont leur part de responsabilité par leur silence.

Avec l’effectif aujourd’hui, il nous serait difficile de couvrir la ville de Cotonou.

Il a été proposé que le Secrétaire Général de OCTaViC-BENIN met des efforts afin que nous trouvons un bailleur pour nous trouver au moins 200 Véhicules pour nous permettre de disposer des véhicules.

Que les Ministères de l’économie et des finances, du Transport et de l’intérieur avec une bonne collaboration avec les responsables des organisations syndicales découragent le phénomène des taxis clandestins qui en faite font du manque à gagner à l’état et de l’insécurité dans le transport.

Pour ce jour, les points Taxi qui ont été propose sont: Ganhi, CNHU, Aéroport, Stade de l’amitié, Godomey-échangeur, Gbégamey Ciné Concorde et le Belier.

Le Secrétaire Général de OCTaViC-BENIN Abraham AGBOAKOUNOU a promit s’efforcer pour avoir ces points d’activité avec le concours de la Mairie de Cotonou à qui la disponibilité du Taxi-ville permettra de renforcer les finances des municipalités en l’occurrence la Mairie de Cotonou.

Avec grand espoir, nous avons fini le numéro du Mardi de l’épanouissement.

Rendez-vous le Mardi prochain pour le prochain numéro.

Source: Ccom OCTaViC-BENIN.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *